Isoler sa maison, c’est avant tout réaliser des économies d’énergie dans le langage courant. D’autant plus dans le contexte actuel de hausse inédite des prix de l’énergie. Pourtant, l’isolation de la maison a de nombreuses autres vertus comme l’embellissement et la valorisation immobilière du bien. Mais ces aspects plutôt financiers ne sont pas forcément les seuls moteurs pour se lancer dans un projet de rénovation énergétique. En effet, l’isolation est tout autant une démarche écocitoyenne car toutes les actions individuelles participent à l’effort collectif de préservation de notre planète. Et parce que « l’énergie la moins chère et la plus propre, c’est celle que l’on ne dépense pas », c’est en ce sens que Paul D. a entrepris d’isoler la maison qu’il venait récemment d’acquérir en proche banlieue nantaise. Découvrez son témoignage.

 

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ? Cela nous parait important car votre démarche d’isolation globale éco-responsable s’inscrit justement dans votre personnalité et votre formation.

Je suis Ingénieur de formation. Plus spécifiquement électrotechnicien. Et effectivement, je suis personnellement très sensibilisé par les notions environnementales. En particulier dans une logique de sobriété énergétique. Au-delà des activités professionnelles, je suis actif au sein d’associations telles qu’ENERCOOP et COWATT, groupes de citoyens qui participent à des projets pour favoriser la production locale d’énergie et aider au développement des énergie renouvelables. Notre ambition est d’être plus résilient sur le plan de l’énergie, en visant idéalement l’autosuffisance.

 

Nous vous sentons inquiet ! Pouvez-vous nous en dire plus sur cet engagement écocitoyen ?

En effet, si nous ne changeons pas de modèle sociétal, je suis effectivement inquiet sur l’avenir. Depuis 200 ans, nous avons un mode vie qui repose sur une énergie réputée disponible, mais qui ne va plus l’être. Et au-delà de la ressource qui disparait, il y a aussi à très court terme de plus en plus de souci économique. L’augmentation inédite ces derniers mois du coût de l’énergie qui impacte le pouvoir d’achat concerne à peu près tous les français !

Au risque de vous faire sourire, j’ai deux budgets quand je fais mes courses : l’un en euros et un second en « équivalent CO2 » ! Changer sa conception prend du temps. Mais je pense qu’il est temps maintenant que le plus grand nombre s’inquiète, ou a minima s’intéresse, à son empreinte carbone. Raisonner individuellement sur la maitrise de son énergie est une évidence pour moi.

L'énergie la moins chère et la plus propre, c’est celle que l'on ne dépense pas

Vous avez donc dans cette logique agit sur l’isolation de votre logement. Avec quel objectif ?

Tout à fait ! Mon objectif est clairement d’investir autant que possible dans mon logement, avec pour enjeux de me préparer à l’avenir et de préserver le niveau de confort de ma famille. Cela en travaillant avec des entreprises locales et en utilisant des matériaux isolants respectueux de l’environnement au maximum.

 

Vous avez fait confiance à ISOLATION By TRYBA pour mener à bien votre projet. Pouvez-vous nous expliquer votre choix ?

J’ai contacté ISOLATION By TRYBA car j’ai vu que votre société propose une offre globale de rénovation énergétique. Ce qui est loin d’être une généralité sur le marché de l’isolation. De plus, votre marque met très bien en avant ses compétences au travers des qualifications et certifications professionnelles. Enfin, vos matériaux sous avis techniques (produits à marque) sont uniques et disposent de garanties pouvant répondre à mon cahier des charges. Cela s’est confirmé dès la première rencontre avec les experts du centre expert local ISOLATION by TRYBA | Nantes.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce projet d'isolation globale de la maison à Rezé (44) ?

Très bien ! Racontez-nous le déroulement de votre chantier. Quels travaux ont été réalisés ? Avec quels matériaux ?

Il faut savoir que tout a commencé par la réalisation d’un audit thermique. Ce fut très instructif. De manière très clinique, j’ai appris quelle quantité d’énergie sortait de la maison et quelle était la répartition de la déperdition thermique. Des scénarisations de travaux ont été fait afin d’estimer les gains réalisés. Mais le plus intéressant pour moi a été de pouvoir intégrer dans cette théorie des notions de bon sens, et surtout la prise en compte des motivations, des souhaits et des contraintes. Bref, lister et ordonner les travaux correctifs sur base à la fois d’une analyse théorique et sur la prise en compte du projet de vie.

Cela nous a amené à : 

  • L’isolation des murs par l’extérieur en panneaux rigides de laine de roche ;
  • L’isolation des murs par l’intérieur et un plancher en Biofib (matériau composé de 3 matières : chanvre, lin, coton) ;
  • L’isolation des combles perdus en fibre de bois.

En complément, nous avons également changé toutes les menuiseries, posé une VMC double flux et installé un poêle à granules. Le choix des matériaux a été une analyse de leurs différentes forces et faiblesse, dans une optique de recherche constante du meilleur compromis. Finalement, le chantier a donc été réalisé avec :

  • De la laine de roche qui n’est pas le matériau le plus écologique mais qui maximise les performances en termes de perméabilité à la vapeur d‘eau et de durabilité. La durée de vie rentrant aussi dans l’analyse du rendement environnemental. La laine de roche était aussi particulièrement adaptée pour les murs en pierre de ma maison ;
  • De la fibre de bois qui est parfaite sur le plan strictement technique. Bon isolant l’hiver, c’est aussi un matériau idéal pour le confort d’été avec un excellent temps de déphasage. Et c’est très bon au niveau acoustique ;
  • Du Biofib qui est le matériau écologique par excellence, avec de très bonnes performances isolantes. 

En conclusion, nous avons pu, sur la base d’une analyse préalable factuelle, raisonner un équilibre « mix-produit » cohérent pour arbitrer entre mes motivations environnementales et la performance thermique de l’isolation.

[Vidéo] L'isolation n'est plus un choix, c'est une nécessité

Un premier bilan de ce projet d’isolation globale ?

Les travaux sont terminés depuis peu, mais nous constatons déjà des bénéfices : nous arrivons beaucoup plus vite à la bonne température avec le chauffage (poêle à bois), et nous n’entendons plus les voitures. Notre logement est pourtant une maison de ville donnant directement sur une rue passante. Un vrai sujet d’isolation phonique en fait. Le bilan thermique après travaux nous confirme que nous avons gagné plusieurs classes d’étiquette énergétique, soit un estimatif de 57% de baisse de la consommation d’énergie. Les économies devraient être conséquentes dès le prochain hiver !

 

Un grand merci à Paul D. et à l’agence ISOLATION by TRYBA | Nantes pour ce témoignage enrichissant sur les multiples bénéfices et implications d’une approche globale de la rénovation énergétique.

Vous aussi, vous avez un projet de rénovation énergétique ? Vous souhaitez en savoir plus sur l’isolation par l’extérieur ? Prenez contact avec le centre expert ISOLATION by TRYBA proche de vous.

Besoin d’aide pour votre projet d'isolation ?

Contactez-nous pour discuter de votre projet d’isolation et pour un devis personnalisé gratuit et sans engagement.